120 mots de liaison pour vos écrits professionnels

Les mots de liaison sont des mots ou des expressions qui établissent un lien entre deux phrases, deux paragraphes ou deux parties d’un texte. Ces mots de liaison assurent une jonction, un lien logique. C’est pourquoi on les appelle aussi des «connecteurs» :

  • ils jouent un rôle clef dans l’organisation du texte : ils en soulignent les articulations
  • ils structurent le texte : ils expriment la logique des relations établies entre les idées.
Des mots de liaison bien utilisés facilitent la compréhension d'un texte.
Des mots de liaison bien utilisés jouent un rôle clé dans la cohérence et la progression d’un texte.

Les mots de liaison permettent de relier les idées de l’auteur et facilitent ainsi la bonne compréhension de leur écrit par son destinataire. Les mots de liaison assurent la logique du texte parce qu’ils ont tous en commun la propriété d’articuler des propositions ou des phrases :

  • les lier dans le temps ;
  • les lier dans l’espace ;
  • établir des liens logiques entre-elles ;
  • indiquer le rapport entre les idées qu’elles contiennent : cause, conséquence, explication, illustration, ressemblance, opposition, alternative, extension, synthèse, conclusion….

120 mots de liaison à utiliser dans un écrit professionnel

Voici une liste de mots de liaison à utiliser sans modération – mais avec discernement – dans vos écrits.

Liste 1 : marqueur de relation, pour faire un lien dans la phrase ou entre des phrases

introduction : d’abord, en premier lieu,
addition : aussi, de même, de plus, encore, et, également, en outre,
énumération : d’abord, enfin, ensuite,
liaison, transition : bref, d’ailleurs, donc, ensuite, en somme, en outre, or, par ailleurs, puis,
explication : car, c’est-à-dire, en effet, effectivement, étant donné que, puisque,
illustration : entre autres, notamment, par exemple,
opposition/restriction : au contraire, néanmoins, par contre, pourtant, quoique, toutefois, cependant, sinon, pour autant,
alternative : d’une part …. d’autre part, soit … soit, de même,
conséquence : alors, ainsi, c’est pourquoi, d’où, dans ces conditions, de sorte que, donc, en conséquence, par conséquent, aussi,de ce fait
conclusion/synthèse : ainsi, étant donné, puisque, en fin de compte

Liste 2 : organisateurs textuels, très utiles pour faire des liens entre les grandes parties du texte (ce sont des expressions d’enchaînement)

à notre avis : en ce qui nous concerne, pour notre part, quant à nous
au sujet de : à cet égard, à propos de, en ce qui a trait, en ce qui touche, pour ce qui est de, quant à, relativement à, sur ce point, à ce titre, en d’autres termes,
car : en effet, c’est qu’en effet, de fait
de plus : en outre, de surcroît
de toute façon : de toute manière, quoi qu’il en soit
d’ailleurs : d’un autre côté, par contre, du reste
d’une part … d’autre part : à première vue … , mais toute réflexion faite, mais à bien
considérer les choses, non seulement … mais encore, mais aussi, mais en outre
d’abord … puis : en premier lieu, troisièmement, ensuite
en réalité : à vrai dire, effectivement
en résumé : au fond, bref, dans l’ensemble, en d’autres termes, en définitive, en
somme, essentiellement, somme toute, tout compte fait, en dernier lieu, en définitive, en résumé, comme nous l’avons déjà mentionné
enfin : finalement, en dernier lieu, en fin de compte, en conclusion
par conséquent : ainsi, ainsi donc, aussi, c’est pourquoi, donc, en conséquence, partant
de ce fait, pour cette (ces) raison(s)
pourtant : cependant, néanmoins, toutefois

Les mots de liaison facilitent l'enchainement des propositions, des phrases, des paragraphes ou des parties d'un texte
Les mots de liaison facilitent l’enchainement des propositions, des phrases, des paragraphes ou des parties d’un texte

La ponctuation aussi !

Les signes de ponctuation permettent aussi de faire des transitions. Ainsi :

  • la virgule coordonne ou sépare ;
  • le point-virgule signale que deux idées sont associées ;
  • les deux points annoncent un développement ou une explication.

L’exemple qui suit montre bien que la ponctuation peut être plus efficace qu’un mot de liaison.

 Phrase originale – Je passe des temps informels avec les jeunes dont je suis référente de projet car cela me permet de faire un point avec eux, de connaître leur ressenti par rapport aux activités qui leur sont proposées.

Ici le lien entre les propositions n’est pas si clair : quelle lien de cause y-a-t-il entre le fait d’être référente de projet et celui de faire un point avec les jeunes

 Phrase modifiée   – Je passe des temps informels avec les jeunes dont je suis référente de projet ; car cela me permet de faire un point avec eux, de connaître leur ressenti par rapport aux activités qui leur sont proposées.

Un rédacteur doit garder à l’esprit qu’un texte structuré, cohérent et logique est un texte qui améliore le confort du lecteur et augmente sa rapidité de lecture (je développerai ce point dans un prochain billet).

Bref / en définitive / en conclusion / en résumé / en somme / au final / ce billet vous a-t-il convaincu d’utiliser les mots de liaison/connecteurs/mots charnières ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *