Pour être recruté(e), ne pas faire de fautes, il faut !

Bien écrire au travail : quand Yoda prône une orthographe irréprochable.
Pour être recruté(e), ne pas faire de fautes, il faut !

Que les fans de la Guerre des Étoiles veuillent bien m’excuser… Mais cette réalité du monde de travail, qui veut qu’il existe un lien de cause à effet entre le niveau en orthographe et la valeur professionnelle d’un candidat vaut bien un aphorisme1 « à la Yoda » !

70 % des salariés sont des rédacteurs quotidiens d’e-mail et de documents, raison pour laquelle les organisations sont de plus en plus attentives aux compétences en communication écrite de leurs salariés.

Cette vigilance est particulièrement perceptible lors de la phase de recrutement :

  • 82 % des recruteurs sont sensibles au niveau de l’orthographe des candidats.
  • Plus de 60 % des candidatures (CV ou lettre de motivation) avec fautes sont rejetées.

Si les recruteurs sont de plus en plus vigilants, c’est que les fautes d’orthographe sont partout. Et que cette tendance ne semble pas près de s’inverser. En effet, de nombreuses enquêtes tout autant que le récent rapport de l’Éducation nationale confirment une baisse significative des performances des élèves en compétences orthographiques.

Or, ce problème qui touche les élèves aujourd’hui sera la préoccupation des salariés qu’ils seront demain…

Toutes les organisations plébiscitent les compétences orthographiques de leurs salariés, tant les déficiences orthographiques peuvent avoir un impact négatif : perte de crédibilité, détérioration de l’image de l’entreprise, perte de temps.

Et LE moment où les entreprises sont particulièrement confrontées aux déficiences orthographiques, c’est durant le recrutement de leurs futurs collaborateurs. Plus exactement pendant la phase de présélection des candidats : au moment où il faut choisir ceux que l’on va recevoir en entretien.

La thèse de recherche de Mme Martin-Lacroux, intitulée « L’appréciation des compétences orthographiques en phase de présélection des dossiers de candidature : pratiques, perceptions et implications pour la GRH », le démontre : un dossier présentant une expérience professionnelle importante mais des fautes d’orthographe dans la lettre ou le CV a, par exemple, 3.1 fois plus de chances d’être rejeté qu’un dossier sans fautes, à expérience égale.

En clair : être un candidat diplômé et/ou fort d’une expérience professionnelle ne viendra pas compenser une lettre ou un CV avec des fautes d’orthographe.

La faute d’orthographe fait peur ; un peu comme si elle cachait des défauts professionnels plus graves. Mais du coup, cela laisse une chance aux profils inexpérimentés. Encore que. Car autre enseignement de la recherche de Mme Martin-Lacroux, les candidats eux-mêmes considèrent que l’usage du critère de l’orthographe pour présélectionner une candidature est « plus juste » que celui de l’expérience.

Est-ce que parce que ces mêmes candidats ont intériorisé l’orthographe comme valeur suprême. Ce que décrit très bien François de Closets dans son ouvrage «  »Zéro faute«  » : « Le statut de l’orthographe dans la société française est fondé sur un principe absolu mais implicite : le scripteur est garant de la personne. » Alors qu’au contraire, les fautes d’orthographe traduisent un manque de compétences.

Rien que de très logique finalement dans une société comme la nôtre où l’orthographe est une compétence reine dans notre société : une « évidence » qui ne cesse d’être relayée dans la presse. Et ce alors même que chacun sait que l’orthographe française est d’une redoutable complexité (voir un billet sur ce sujet, ici).

Bien écrire au travail, c'e'st déjà ne pas faire de fautes d'orthographe.
Quand la presse contribue à la sacralisation de l’orthographe !

 

 

 

1 L’aphorisme, en grec aphorismos, du verbe ἀφορίζειν (« définir, délimiter »), est une sentence énoncée en peu de mots — et par extension une phrase — qui résume un principe ou cherche à caractériser un mot, une situation sous un aspect singulier (Définition Wikipédia).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *