L’écriture, c’est aussi une histoire de cerveau (1/2)…

Le cerveau humain n’est pas fait pour l’écriture ! Cela fait 2 millions d’années que les humains parlent, et durant tout ce temps, leur cerveau s’est modifié en s’adaptant au mieux pour prendre en charge le langage oral.

Par contre, pour ce qui concerne le langage écrit, il est apparu il y a à peine 4 000 ans. Un laps de temps beaucoup très court à l’échelle de l’évolution. Aujourd’hui encore, nous venons au monde avec le même cerveau que nos ancêtres Homo Sapiens d’il y a 50 000 ans. Autrement dit, un cerveau biologiquement conçu pour parler, mais pas pour lire et écrire.

C’est pourquoi, contrairement à l’oral, l’écrit, invention récente de l’humanité, ne vient pas naturellement et résulte d’un long apprentissage.

Un cerveau deux hémisphères

Il est intéressant de savoir que notre cerveau fonctionne avec deux systèmes de pensée tout à fait distincte. L’un réside dans l’hémisphère droit de notre cerveau et l’autre en dans l’hémisphère gauche.

  • L’hémisphère droit de notre cerveau est le siège de l’émotion, de la créativité et de l’imagination, il traite les informations de façon instinctive et globale. Il considère toujours les choses d’un point de vue général, sans souci du détail.
    Très intuitif, il est capable de procéder par approximation. Par exemple, avec le cerveau droit, nous pouvons reconnaître quelqu’un à partir du détail d’une photo, des quelques traits d’une caricature. C’est aussi notre cerveau droit qui nous permet de fredonner un air dès qu’on entend les premières notes d’une musique.
    C’est le spécialiste de la communication non verbale. Il peut très vite traduire le langage corporel et émotionnel d’un interlocuteur, à partir du mouvement des yeux, de la posture générale du corps, des gestes des mains, des pieds, des changements de la couleur de la peau, mais aussi des intonations, des inflexions de la voix ou encore des odeurs aussi fines soient-elles.
Ecriture et cerveau
Schématiquement : nous écrivons avec notre cerveau gauche mais nous lisons, d’abord avec le cerveau droit puis avec le gauche.
  • A l’inverse, ou plutôt en symétrie, l’hémisphère gauche  est le siège du raisonnement, il traite les informations de façon analytique, avec une logique mathématique. C’est-à-dire qu’il est logique et séquentiel : il pense les choses les unes après les autres en commençant par la première, puis en suivant par la seconde et ainsi de suite. La grande spécificité fonctionnelle de l’hémisphère gauche humain, c’est la parole.
    Mais il est aussi compétent dans les domaines de la pensée, de la lecture, de l’écriture, de l’arithmétique, du calcul. Seulement, ces compétences ne sont pas innées mais acquises.
    Si ce cerveau sait lire, écrire et compter, c’est parce qu’il l’a appris et enregistré pendant des années, au fil des programmes scolaires de l’école primaire et du collège.

Rôle du cerveau dans l’écriture

De façon très schématique (car le fonctionnement du cerveau est évidemment beaucoup plus complexe).

  • le cerveau droit perçoit des choses, des formes. Le cerveau gauche les traduit en concepts ou en langage.
    En des termes plus illustrés :
Bien écrire au travail : écriture et cerveau
Le cerveau gauche est dans le détail quand le cerveau droit reste global.
  • le cerveau gauche inspecte le terrain quand le cerveau droit sent l’ambiance.
    Sur l’image ci-contre, le cerveau gauche voit l’arbre (et l’écureuil dans l’arbre) là où le cerveau droit voit la forêt.

Pour écrire, on fait tous appelle l’hémisphère gauche de notre cerveau.
Pour lire, on utilise d’abord le cerveau droit puis le cerveau gauche. Nous verrons que ce fonctionnement différencié est une clé pour comprendre toute la valeur de l’expression que vous avez certainement déjà entendu : « se mettre à la place de son lecteur« .
La suite très bientôt sur ce blog !

Et vous, comment pensez-vous qu’un scripteur (rédacteur) puisse « se mettre à la place de son lecteur » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *