Comment faire un plan d’écriture ?

« As-tu fait un plan ? » Qui, au cours de sa scolarité, n’a jamais entendu cette petite phrase alors qu’il était justement en train de commencer à rédiger un texte ? Aujourd’hui, je dois vous dire que cela va continuer … Pas d’écrit de travail qui échapperait à un plan d’écriture. D’où la question : comment faire un plan d’écriture dans un contexte professionnel ?

J’ai déjà eu l’occasion d’écrire sur le bien-fondé d’un plan d’un écrit professionnel. Aujourd’hui, je veux montrer que tout rédacteur doit choisir entre plusieurs plans d’écriture. Les écrits professionnels ou les écrits de travail ​​sont des textes courants ordinaires. Ils ont une visée utilitaire :  informer, faire réfléchir, convaincre/persuader, faire agir.
Le choix du plan d’écriture doit se faire en fonction de cet objectif. Il faut aussi tenir compte de deux questions : A qui s’adresse-t-on ? Quel est l’enjeu ?

Un bon plan d’écriture est ordonné, progressif et cohérent

Une fois que les différentes idées de votre documents sont choisis, il faut  :
–    les ordonner et
–    les compléter si nécessaire.

… d’où un plan qui permettra :
– d’exprimer de manière cohérente sa pensée, de présenter ses idées de façon structurée et cohérente,
– de structurer la progression de la réflexion, une évolution dans les idées,
– de montrer un enchainement logique.

Ainsi, le plan permet de donner à lire des informations dans un ordre cohérent, ce qui :

  • donne du sens à l’ensemble, et
  • permet de mettre en relief certains éléments particuliers.

Le plan d’écriture universel n’existe pas !

Le plan d’écriture est une trame, un fil rouge que vous allez suivre quand vous serez dans l’étape de rédaction. Choisir un plan, c’est fixer l’ordre qui sera suivi pour exposer idées ou arguments.

Voici quelques suggestions de plan parmi de nombreuses autres possibilités :

Typologie de plans d'écrits d'écriture professionnelle
Quelques plans d’écrits professionnels classés selon leur objectif de communication : informer, expliquer/enseigner, faire agir ou convaincre. Mais il en existe bien d’autres ! Je vous propose d’en découvrir quelques-uns ici.

Choisir un plan d’écriture adapté à l’objectif de l’écrit

Le plan d’un écrit professionnel se choisit en fonction de l’objectif de l’écrit et de l’effet escompté auprès de son destinataire.
Quelques possibilités de plan d’écrits :

argumentaire, texte d’opinion : plan démonstratif
note de travail, document de synthèse, compte-rendu : plan énumératif/descriptif
procès-verbal : plan informatif
note de synthèse sur un problème donné : plan analytique
mail : plan journalistique
note de service : plan thématique
rapport de situation : plan chronologique
note d’opportunité : plan FOR (texte court), plan SPRI (texte long)
lettre avec une proposition commerciale : plan AIDA

Pour des documents longs, il est tout à fait possible de combiner différents plans. Par exemple, à l’intérieur d’un plan FOR, on pourra insérer une partie construite selon un plan semi-chronologique ou thématique.
Quel que soit le plan choisi, il doit être équilibré, c’est-à-dire s’articuler autour de deux ou trois parties, comprenant chacune deux ou trois sous-parties au maximum. Il est toujours utile d’énoncer les titres et intertitres des différentes parties que l’on a répertoriées. Enfin, une phrase courte sous la forme d’une idée force ou quelques mots-clés pour indiquer le contenu à venir de ces partie faciliteront la rédaction.
À chaque paragraphe doit correspondre une idée et une seule. Une progression logique du raisonnement doit être assurée grâce à des transitions appropriées. Entre les différents paragraphes, n’oubliez pas les mots-charnières, qui sont les marqueurs de texte qui vont faciliter la progression dans la lecture.
Enfin, un plan n’existe pas tout seul ! Il est encadré par une introduction (qui pose le sujet : de quoi va-t-on parler ?) et une conclusion (résumé de l’essentiel du message, suite attendue de la part de votre destinataire). A noter que l’introduction et la conclusion sont facultatives – ou en tout cas réduites à une phrase – dans un texte court, de type mail ou lettre d’une quinzaine de lignes.

Et vous, comment choisissez-vous votre plan d’écriture ?

Un commentaire


  1. […] éviter de sauter du coq à l’âne, tâchez de respecter un des plans les plus utilisés (comme je les présente ici). À noter qu’un plan de rédaction vient fortement soutenir l’élaboration du contenu d’un […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *