Comment bien écrire une liste à puces ?

Voici la suite de l’article sur l’importance de la ponctuation avec un focus sur « Comment bien écrire une liste à puces ?« .

Si vous écrivez avec un logiciel de traitement de texte, vous utilisez certainement les listes à puces. Et vous avez raison car une liste à puces peut être très utile pour améliorer la lisibilité et la compréhension d’un texte. C’est d’ailleurs en cela que réside la vraie valeur ajoutée d’une liste à puce.
Ainsi, quand le paragraphe d’un texte est particulièrement long à lire ou trop complexe pour être très vite compris par le lecteur, mieux vaut utiliser une puce pour marquer chaque point important.

Une fois qu’on a dit ça, reste à savoir comment bien écrire une liste à puces.

Qu’est-ce qu’une puce ?

Les puces sont ces petits symboles qui servent à lister un ensemble d’éléments. On trouve des puces numérotées (ou ordonnées) et des puces non ordonnées.

Dans une liste à puces non ordonnée, chaque paragraphe commence par une puce. Avant le traitement de texte, la puce se résumait à un tiret (les typographistes garants de leur art préconiseraient un cadratin ou de demi-cadratin). Mais aujourd’hui, une puce peut revêtir moult designs.
Exemple des puces du logiciel Word :

Dans une liste numérotée, chaque paragraphe commence par une expression constituée d’un numéro ou d’une lettre et d’un séparateur tel qu’un point ou une parenthèse.
Exemple des puces numérotées du logiciel Word :

Dans une liste numérotée, l’ordre des éléments est important soit dans l’esprit du rédacteur, soit dans un souci de compréhension du lecteur.
Dans ce cas, l’information est mieux comprise parce que les éléments sont placés dans un ordre logique. Elle permet de discriminer les étapes d’un processus.

 Exemple :Pour remplir ce formulaire :
1. vérifier vos nom et prénom ;
2. indiquer votre adresse ;
3. dater et signer.

Lorsque l’ordre des éléments énoncés n’a pas d’importance, mais qu’il s’agit de mettre en valeur certains éléments, on utilise une liste à puces sans numéros.

 Exemple :Pour remplir ce formulaire :
vérifier vos nom et prénom ;
indiquer votre adresse ;
dater et signer.

Veuillez vous assurer que vous disposez :

  • d’une connexion internet ;
  • d’une adresse mail ;
  • du logiciel Skype ;
  • d’un micro-casque ;
  • d’un endroit calme et éclairé.

À quoi faut-il faire attention dans une liste à puces ?

Une liste à puces dans un texte écrit pour une impression papier ou pour une lecture à l’écran est avant tout une énumération visuelle. Cette énumération doit être cohérente.

La cohérence porte sur quatre éléments principaux :

  • annoncer l’énumération avec une phrase d’introduction (laquelle finit par « :« ) ;
  • utiliser la même puce au sein d’une même énumération ;
  • utiliser la même ponctuation(virgule ou point-virgule) ;
  • choisir des énoncés de même nature.

Petit focus sur ce dernier point. À votre avis, qu’est ce qui ne fonctionne pas dans l’exemple suivant :

Exemple :L’ordre du jour de notre prochaine réunion portera exclusivement sur le projet « Davido plus » :
– finalisation du compte-rendu de la séance précédente,
– étudier les propositions des fournisseurs ayant répondu à l’appel d’offres ;
– valider la composition du groupe projet « Davido plus »,
– recrutement de l’agent de sécurité pour le bâtiment dédié au projet.

Vous l’aurez compris : ce qui ne fonctionne pas, c’est le mélange de substantifs (« finalisation », « recrutement ») et de verbes à l’infinitif (« étudier », « valider »).
Il faut choisir, le mieux étant toujours de privilégier les verbes d’action.

Autre incohérence, la ponctuation. Il faut ponctuer la fin de chaque élément d’énumération par un point-virgule ou une (simple) virgule, mais ne pas mélanger les deux.
Ce qui pourrait donner :

 Exemple précédent modifié :L’ordre du jour de notre prochaine réunion portera exclusivement sur le projet « Davido plus » :
– finaliser le compte-rendu de la séance précédente,
– étudier les propositions des fournisseurs ayant répondu à l’appel d’offres,
– valider la composition du groupe projet « Davido plus »,
– mettre en place le recrutement de l’agent de sécurité pour le bâtiment dédié au projet.

Quelle ponctuation pour les listes à puces ? Et on met une majuscule au début ou pas ?

Une phrase se terminant par deux-points est le plus souvent suivi d’une énumération (derrière  « 1° » ,  « a) » ou tout autre symbole de puce) dont le premier mot commence par une minuscule.

En revanche, on met une majuscule au début de ces parties de liste lorsqu’elles sont précédées d’une lettre ou d’un numéro suivi d’un point (« A. » , « 1. » , etc.).

En conclusion

Une liste à puce est une énumération qu’il faut utiliser comme une aide à la lecture : elle permet au lecteur de se repérer facilement dans le texte.
Ce qui signifie qu’une énumération ne requiert pas systématiquement l’utilisation d’une liste à puces. Ainsi, une liste à puces peut tout à fait être remplacée par une énumération horizontale.
Soit une phrase qui contient une succession de mots, séparés par des virgules ou des points-virgules.

Exemple :

Pour remplir ce formulaire :
1) vérifier vos nom et prénom ;
2) indiquer votre adresse ;
3) dater et signer.

Et surtout, noter bien qu’une liste à puces est inutile en deçà de trois éléments (trois puces) dans la liste et au-delà d’une quinzaine de mots par élément.

Newsletter

Aller plus loin

Pourquoi écrire fait peur ?

Écrire fait peur. Et pourtant, aujourd’hui, on ne peut...

Le bien écrire : une compétence clé dans le travail

Le bien écrire est toujours considéré comme une compétence...

Une écriture simple, c’est une écriture efficace

Dans le monde professionnel, s’il est bien une qualité...

Écrire, c’est aussi utiliser la ponctuation

La ponctuation dans un texte est très souvent : rare...

Trois erreurs à vraiment éviter dans un texte professionnel

Il est des erreurs à ne pas faire dans...

Pourquoi il faut mettre les mots à la bonne place dans une phrase

Chaque mot a sa place dans une phrase, ce...

L’écriture, c’est aussi une histoire de cerveau (1/2)

Le cerveau humain n’est pas fait pour l’écriture !...

Comment le cerveau lit un mot qui n’existe pas ! (2/2)

Dans la continuité de l'article « L’écriture, c’est aussi une...

Comment bien écrire une lettre professionnelle ?

Bien écrire une lettre professionnelle est essentiel dans le...

Pourquoi faire un plan d’écriture ?

« Faire un plan » avant d’écrire la moindre ligne résonne...

Quel plan pour une lettre professionnelle ?

La lettre professionnelle établit une relation formelle entre des...

Mots courts ou mots longs : comprendre comment l’œil lit

Lorsqu’il s’agit d’écrire dans un contexte professionnel, une recommandation...

À lire aussi sur le blog

Pas besoin d’être un littéraire pour bien écrire au travail !

En d’autres termes : lâchez-nous avec le style littéraire ! « Nous », c’est vous, c’est moi, ce sont toutes celles et ceux qui doivent écrire dans un contexte professionnel. Nous, les rédacteurs anonymes qui rédigeons des écrits de travail, des écrits utilitaires, des écrits...

La ponctuation, ce petit détail qui change tout !

La ponctuation est souvent négligée, pourtant elle joue un rôle essentiel dans la compréhension d'un texte. Un simple point, une virgule ou un point d'exclamation peut changer complètement le sens d'une phrase. Dans cet article, nous allons vous expliquer pourquoi...

Pourquoi l’orthographe française est-elle si complexe ?

Vous avez probablement déjà ressenti cette frustration d'écrire un mot en français sans parvenir à vous remémorer comment il s'écrit avec exactitude. Pourquoi l'orthographe française est-elle si complexe ? C'est une question que beaucoup de personnes se posent et...